Gestion des cookies

Combien coûte un tensiomètre médical ?




Tensiomètre médical Philips VS30




La pression artérielle (également appelée PA, tension, tension artérielle, pression non invasive, ou PNI) fait partie des paramètres vitaux chez le patient. Le monitorage de cette pression est nécessaire pour surveiller l’évolution de l’état de santé du patient. C’est pourquoi le tensiomètre médical est un appareil indispensable dans tous les services d’un établissement de soins. Il existe beaucoup d’appareils, aux fonctionnalités différentes et il n’est pas toujours facile de choisir le bon appareil. Pourquoi monitorer la PNI ? Quels sont les différents appareils qui existent et combien coutent-ils ? Nous vous en disons plus au sein de cet article.

La tension artérielle est considérée comme un paramètre vital au même titre que la température, la fréquence respiratoire ou encore la fréquence cardiaque. Exprimée en millimètres de mercure (mm HG) ou en centimètre de mercure (cm HG), cette dernière permet en effet au personnel soignant d’en savoir plus sur l’état de santé d’un patient.

Pourquoi monitorer la tension chez le patient ?


Prise de tension avec brassard chez un patient


La pression artérielle est la pression exercée par le sang sur les parois des artères durant son passage dans le cœur. La mesure de la PA permet donc l’évaluation de la quantité de sang pompée par le cœur ainsi que de sa force. Cela permet également de constater l’état général des artères ainsi que leur souplesse.


La pression artérielle est composée de :


  • La pression systolique : correspondant au pic de pression de la systole cardiaque, lorsque le sang est éjecté des ventricules.

  • La pression diastolique : mesurée lorsque le cœur se repose entre deux battements, elle correspond à la tension sanguine minimale.


En effectuant le rapport de la pression systolique sur la pression diastolique, on obtient donc la mesure de la tension artérielle.


La pression artérielle varie durant la journée, en fonction de la pratique d’une activité physique, de l’activité hormonale ou encore de l’état émotionnel. Plusieurs facteurs influencent la PA :



  • La prise de poids

  • La sédentarité

  • L’âge

  • Les habitudes alimentaires

  • Le stress

  • Le sport

  • Etc.




La surveillance de la pression artérielle permet d’évaluer la bonne circulation sanguine (hémodynamique) dans le corps du patient. De plus, cette mesure est nécessaire pour :


  • Diagnostiquer l’hypertension artérielle : une augmentation significative et anormale de la pression exercée par le sang sur les artères. L’HTA est la maladie chronique la plus répandue dans le monde1.

  • Diagnostiquer les poussées de tension : Dans la plupart des cas, les poussées de tensions sont fréquentes et anodines mais il est important de les surveiller afin de ne pas mettre le patient en danger.

  • Prévenir un accident vasculaire cérébral (AVC) : En cas de poussée de tension, de maux de crâne, de difficultés d’élocution, fourmillement, confusion, vertiges…

  • Surveiller l’état de santé général d’un patient. D’autant plus s’il s’agit de patients à risques (taux de cholestérol élevés, antécédents familiaux liés à l’HTA, diabète, etc.)

  • Évaluer l’efficacité d’un traitement contre l’hypertension.

  • Etc.


Tableau des normes de mesures de la tension artérielle



Les différents types de tensiomètres médicaux



Il existe sur le marché plusieurs types de tensiomètres médicaux correspondant chacun à des utilisations différentes. On distingue en effet :

  • Les tensiomètres manuels : Ces tensiomètres sont généralement utilisés dans le cadre de consultation de médecine générale. La prise de tension à l’aide de ces appareils se fait manuellement avec un stéthoscope placé sur l’artère brachiale permettant d’entendre les bruits de Korotkoff (sons permettant de mesurer la pression artérielle). Ce type de tensiomètre ne peut être utilisé que par des professionnels de santé formés à la détection des bruits de Korotkoff. La pression diastolique et la pression systolique se lisent directement sur le manomètre du tensiomètre, lorsque le brassard se dégonfle. Ce genre de tensiomètre peut être moins performant qu’un appareil électronique lorsque la pression artérielle est normale, mais il se révèle indispensable pour les patients souffrant de certaines pathologies car il permet de traiter les cas particuliers.

    Utilisation idéale : Consultation de médecine générale, consultation ponctuelle par un professionnel de santé formé…

  • Les tensiomètres électroniques : Grâce à leur simplicité d’utilisation, leur praticité et leur fiabilité, les tensiomètres électroniques sont idéaux pour une surveillance de la PA à domicile ou dans le cadre de consultations ponctuelles (médecin généraliste, infirmiers, Établissement Français du Sang, etc.). La mesure de la pression se fait grâce à l’analyse des différentes oscillations des parois des artères. Le tensiomètre va être capable de déterminer les valeurs correspondant à la pression systolique, à la pression diastolique ou au pouls en quelques secondes. Ces valeurs s’afficheront ensuite sur l’écran électronique de l’appareil et pourront être interprétées par des professionnels de santé, comme par des particuliers. Le tensiomètre électronique permet d’éviter les erreurs d’interprétation liées à une mauvaise lecture sur le manomètre ou des problèmes d’audition.

    Utilisation idéale : Dans le cadre d’une prise d’auto-tension par le patient, prise de tension en pharmacie, ou par des professionnels de santé non formés à la détection des sons de Korotkoff…

  • Les moniteurs multiparamétriques : Les moniteurs multiparamétriques sont un autre type de tensiomètre. Ils sont en effet généralement appelés tensiomètres car la PA est la valeur principale mesurée par le moniteur. En revanche, ils sont capables de mesurer d’autres paramètres tels que la fréquence cardiaque, l’oxymétrie de pouls ou encore la température. Certains paramètres peuvent être inclus nativement et d’autres peuvent être optionnels. Ce type de dispositif médical est adapté aux hôpitaux et cliniques (notamment dans le cadre d’une hospitalisation ou à la suite d’une opération) puisque plusieurs paramètres peuvent être mesurés avec le même appareil au même moment. Les moniteurs multiparamétriques sont généralement utilisés pour les patients se trouvant dans un état critique et/ou nécessitant une surveillance accrue.

    Utilisation idéale : Dans les hôpitaux, les services d’urgence, les maternités, à bord de véhicules médicaux ou d’urgences, etc…


Combien coûte un tensiomètre médical ?


Capteur tension au doigt


Le tarif d’un tensiomètre dépendra bien évidemment du type d’appareil dont vous avez besoin. En effet, ils sont très variables puisque les utilisations qui en sont faites sont totalement différentes. Les tarifs peuvent ainsi être situés entre 15 et 300 euros pour des tensiomètres manuels, entre 50 et 500 € pour des tensiomètres électroniques, ou encore entre 1.000 et 7.000 € pour des moniteurs multiparamétriques complets.

Avant toute chose, il est nécessaire de ne pas considérer le tarif comme le principal critère de sélection et de faire le point sur vos besoins afin d’obtenir un dispositif adapté à votre activité. En effet, un médecin généraliste n’aura généralement pas besoin d’un moniteur multiparamétrique et pourra se contenter d’un tensiomètre manuel ou électronique. A l’inverse, un service d’urgences ou d’hospitalisation ne pourra se contenter d’un tensiomètre manuel ou électronique et devra plutôt s’équiper d’un tensiomètre de type moniteur multiparamétrique. Par ailleurs, en s’équipant d’un moniteur multiparamétrique, les établissements de soins pourront gagner de la place en n’utilisant qu’un seul appareil pour mesurer plusieurs paramètres ou encore réduire le temps d’utilisation (déplacement de l’appareil, branchement sur le patient, gestion des consommables de plusieurs marques différentes…) pour permettre au personnel soignant d’accorder plus de temps à la prise en charge des patients.


Les tensiomètres de la gamme AVF Biomédical, des tensiomètres professionnels pour une prise en charge du patient optimisée



Notre gamme est composée de 2 tensiomètres de type moniteurs multiparamétriques : le Philips EarlyVue VS30 et le SunTech CT40. Ces appareils sont donc destinés à une utilisation professionnelle en hôpital, en clinique, ou en cabinet médical.



Moniteur VS30



Le moniteur Philips EarlyVue VS30 permet d’identifier et prendre en charge facilement et efficacement les patients sur différents niveaux de risque et de prise en charge. Le VS30 permet non seulement la surveillance de paramètres classiques comme la PNI, la Sp02, la fréquence de pouls mais bien plus encore avec des options avancées telle que la température intégrée (temporale), la capnographie ( C02), la fréquence respiratoire, la fréquence respiratoire acoustique continue, l’éventail d’analyse via l’algorithme et les capteurs Masimo rainbow SET®, le monitorage non invasif de l’hémoglobine totale, etc. Si l’état de santé du patient le nécessite, le VS30 peut passer d’un monitorage ponctuel à un monitorage à intervalles prédéfinies afin d’optimiser la prise en charge du patient.

Le VS30 se distingue des autres tensiomètres car il va plus loin dans l’analyse des paramètres physiologiques collectés en utilisant le principe de l’Early Warning Score. Le principe est le suivant pouvoir corréler, combiner tous les paramètres récoltés dans l’optique de calculer et d’afficher à l’écran un score global permettant alors au professionnel de santé en un coup d’œil d’identifier rapidement des tendances fortes par exemple les signes précurseurs de la dégradation de l’état de santé d’un patient.

Enfin le VS30 a été pensé pour être relativement simple et agréable à utiliser grâce à une interface intuitive tactile, un grand écran visible de près comme de loin avec ses 25.7 cm de diagonale, disposant d’un mode nuit ( écran sur fond noir), d’une lampe discrète intégrée pour ne pas déranger, brusquer perturber les patients avec des écrans très lumineux et des lumières aveuglantes.




Tensiomètre-Suntech-ct40


Le moniteur SunTech CT40 est un dispositif automatique de la pression artérielle, adapté à une utilisation clinique et pouvant évoluer grâce à l’ajout de modules. Le CT40 dispose entre autres des caractéristiques standard suivantes : mesure de la PA de qualité clinique, établissement de moyenne de PA personnalisable, mode manuel SphygMode pour vérifier la PA en temps réel, messagerie HL7 pour transférer les données. D’autres modules optionnels peuvent être ajoutés, tels que : la thermométrie infra-rouge sans contact, la thermométrie Covidien, des modules de Sp02 Masimo SET® ou Sp02 compatible ChipOx Nellcor®, le lecteur de codes-barres, le support mobile, l’imprimante ou encore le wifi. Par ailleurs, la fonction de moyenne de PA personnalisable permet l’obtention de mesures cohérentes et précises. Enfin, l’interface intuitive du CT40 ainsi que son écran LCD de haute qualité permettent une prise en main rapide de l’appareil par le personnel soignant.







1 https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/hypertension-arterielle-hta/definition-facteurs-favorisants#:~:text=L’hypertension%20art%C3%A9rielle%20(HTA),par%20des%20facteurs%20de%20risque.