Comment choisir le bon électrocardiographe (ECG) ?





Lorsqu’on souhaite acquérir un nouveau dispositif médical, il n’est pas toujours facile de savoir comment faire le bon choix. C’est notamment le cas lors de l’acquisition ou du renouvellement d’un électrocardiographe. Retrouvez au sein de cet article quelques conseils pour choisir l’ECG le plus adapté à vos activités et utilisations.



Avant de citer les différents critères à prendre compte lors de l'achat d'un électrocardiographe, rappelons ce qu'est l'ECG, qui l'utilise, et dans quel cas il est utilisé.


Qu'est-ce qu'un ECG ?



L'acronyme ECG peut désigner deux choses différentes :

  • L'électrocardiographe : Il s’agit d’un appareil permettant de représenter l’activité électrique du cœur sur un graphique. Ce sont les électrodes placées sur la peau du patient qui permettent de recueillir cette activité électrique. L’analyse du graphique permet ensuite au personnel soignant de détecter ou des problèmes cardiaques tels que des artères coronaires bouchées, le début d’un arrêt cardiaque, une dilatation du volume du cœur, une arythmie, ou tout autre anomalie cardiaque. L’électrocardiographe parvient à détecter le champ électrique créé par l’activité du cœur entre 2 électrodes. La position des deux électrodes enregistrées par l’ECG par rapport au cœur détermine l’aspect du tracé. Afin de réaliser un tracé complet, l’électrocardiographe enregistre successivement le champ électrique entre plusieurs paires d’électrodes.

  • L'électrocardiogramme : Le terme électrocardiogramme est souvent utilisé à tort pour nommer l'examen permettant d'obtenir une représentation graphique de l'activité du cœur. En effet, en réalité, l'examen se nomme l'électrocardiographie, et l'électrocardiogramme représente le tracé de l'activité électrique obtenu durant l'examen.


Dans quel cas utiliser un ECG ?



L’électrocardiographie est un examen non-douloureux et non-invasif pour le patient. Le professionnel de santé (souvent un.e infirmier.e ou un. cardiologue) dispose entre 12 et 15 électrodes sur le corps du patient (sur le thorax, sur les bras et sur les jambes). Il est possible que la peau du patient soit rasée ou lavée en amont de l’examen afin de permettre aux électrodes une meilleure adhésion. Le plus souvent, le patient est en position couchée durant l’enregistrement du tracé qui dure généralement 5 à 10 minutes. Durant l’enregistrement, le tracé s’effectue directement sur le rouleau de papier.

L’électrocardiographie est utilisée dans le cadre du suivi cardiaque. L’examen peut alors intervenir en cas de suspicions de troubles du rythme cardiaque, d’hypertension artérielle, d’angine de poitrine, d’insuffisance cardiaque, de péricardite, de certaines pathologies pulmonaires augmentant la pression dans les cavités cardiaques, etc. Cet examen peut également être effectué suite à un infarctus du myocarde. L’examen électrocardiographique est souvent prescrit, entre autres, lorsque le patient ressent des douleurs thoraciques, lorsque le patient est atteint d’une maladie cardiaque connue, en cas d’admission aux urgences pour des douleurs thoraciques ou pour un bilan pré-opératoire.

Patient atteint de douleurs thoraciques



L’analyse du tracé réalisé peut ainsi permettre au personnel soignant de détecter, entre autres, les anomalies suivantes :

  • Muscle cardiaque abîmé (après un infarctus par exemple)
  • Troubles du rythme cardiaque, tels que les palpitations, ou la fibrillation d’une oreillette
  • Anomalies du volume de certaines parties du cœur (telles que des cavités trop dilatées ou des parois trop épaisses)
  • Anomalies liées aux artères coronaires
  • Péricardite, une inflammation de la membrane qui recouvre le cœur
  • D’autres maladies non cardiaques mais susceptibles d’entrainer des troubles cardiaques (telles que certaines maladies pulmonaires.


L’ECG peut également être utilisé pour tester la réaction du système cardiaque à un effort soutenu (durant une épreuve d’effort ) ou pour mesurer l'effet de l'entraînement physique sur l’activité cardiaque.



Les critères de choix pour un électrocardiographe



Si les critères de choix peuvent différer en fonction de la spécialité du personnel l'utilisant, voici quelques critères qui pourront vous aider à choisir l'ECG qui correspond le plus à votre besoin.

Pour commencer, il existe deux types d'électrocardiographes qui dépendront du type d'examen que vous souhaitez effectuer :

  • L'électrocardiographe de repos : Comme son nom l'indique, il s'agit de l'appareil permettant de représenter l'activité électrique du cœur au repos. L'activité est mesurée grâce à plusieurs électrodes (6 à 18) placées sur le corps du patient (sur le torse, les poignets et les chevilles.)

  • L'électrocardiographe pour épreuve d'effort : Cet appareil permet de mesurer l'activité cardiaque lorsque le corps est soumis à une épreuve physique. Le nombre d'électrodes utilisées est souvent inférieur à celui de l'ECG de repos. L'ECG pour épreuve d'effort, peut, selon le modèle, disposer d'un système de mesure de pression artérielle et de fréquence respiratoire.


Les autres critères à prendre en compte ensuite sont les suivants :

  • Le type et le nombre d'électrodes requises : La précision du diagnostic dépend forcément du nombre d’électrodes utilisées par l’appareil. Effectivement, plus l’ECG nécessite d’électrodes, plus le tracé obtenu sera précis et fiable. De plus, il existe plusieurs types d’électrodes qui varient selon plusieurs critères tels que la durée de vie (il existe des électrodes réutilisables et des électrodes à usage unique), l’application (afin de permettre une utilisation pédiatrique ou non. Le diamètre des électrodes pédiatriques est plus petit que celui des électrodes pour adultes) ou encore le type de fixation (à languette, à pinces, à pression, etc.)

  • La possibilité de visualisation sur un écran : Aujourd’hui, la majorité des électrocardiographes sont équipés d’un écran de visualisation. Cet écran permet au professionnel de santé de pouvoir visualiser le tracé en direct dans nécessité d’impression. De plus, l’écran offre plus de possibilités d’analyses que le papier, notamment en cas de répétition d’analyse d’une dérivation.

  • La capacité de stockage de l’appareil : Forcément, il vaut mieux privilégier un électrocardiographe avec une plus grande capacité de stockage. Plus le stockage est important est plus le nombre d'examens enregistrés sera grand.

  • La capacité d’impression : Tous les appareils d’électrocardiographie disposent d’une imprimante permet au personnel soignant de visualiser le tracé imprimé sur papier millimétré. Cependant, tous les ECG n’ont pas la même capacité d’impression, et certaines proposent un plus grand nombre de dérivations imprimables que d’autres.

  • La capacité d’analyse automatique : Les ECG les plus récents peuvent être dotés de logiciels qui analysent automatiquement les tracés de façon précise.

  • Le poids de l'appareil : Certains professionnels de santé ont besoin d'être mobiles. Dans ce cas, le poids de l'ECG est un critère important, puisque plus il sera léger, plus il sera facile à transporter.


Les ECG Philips, une gamme complète d'électrocardiographes




La gamme d'électrocardiographes Philips que nous proposons est complète et vous permettra de trouver un appareil adapté à votre activité. Voici en quelques mots les différents avantages de chaque ECG :

  • L'ECG PageWriter TC10 : Le Philips TC10 est un électrocardiographe portable, simple à utiliser et économique. Il permet le téléchargement rapide des listes des tâches et/ou des renseignements administratifs concernant le patient. De plus, il permet la lecture, l'enregistrement, l'analyse ou l'impression des tracés ECG en seulement 3 étapes.

  • L'ECG PageWriter TC20/TC30 : Les TC20/TC30 sont des électrocardiographes complets qui permettent facilement d'acquérir, d'analyser, de stocker, d'imprimer et d'accéder aux résultats des examens.

  • L'ECG PageWriter TC50 : Le PageWriter TC50 est compact, techniquement fiable et simple d'utilisation. Il rend possible la rationalisation de la gestion des tâches, et dispose d'outils d'aide à la décision clinique, permettant au personnel soignant d'avoir plus de temps à consacrer aux patients.

  • L'ECG PageWriter TC70 : L'ECG Philips TC70 permet la simplification des examens ECG ainsi que l'optimisation de la gestion des tâches. Son utilisation est très intuitive, grâce à son écran tactile, ses indicateurs de qualité du signal et ses boutons lumineux. De plus, l'automatisation des tâches est simplifiée, et l'appareil dispose d'une aide à la décision clinique.

  • Le ST80I : Le système ST80I est destiné aux épreuves d'efforts. Il facilite l'ensemble des processus cliniques grâce à ses épreuves d'effort sans fil, dans un format personnalisable et intuitif. Sa connectivité permet d'accéder rapidement aux données administratives et aux examens des patients.