Les défibrillateurs automatisés externes désormais obligatoires dans les ERP !

Défibrillateur automatisé externe grand public Philips installé dans un ERP

 

Le décret sur l’équipement en défibrillateur pour les ERP est entré en vigueur le 1er Janvier 2020. Depuis quelques jours, les Etablissements Recevant du Public de catégories 1, 2 et 3 (ayant une capacité d’accueil de plus de 300 personnes, personnel inclus) doivent être équipés d’un DAE (défibrillateur automatisé externe) afin d’augmenter le taux de survie dans les lieux publics en cas d’arrêt cardiaque.


Depuis quelques jours et le passage à l’an 2020, l’espoir de voir le taux de survie augmenter en cas d’arrêt cardiaque dans les lieux publics est bien présent. Selon la Fédération Française de Cardiologie, le taux de survie actuel en France est de 5% tandis qu’il est 4 à 5 fois plus fort dans les pays qui exigent que les lieux publics soient équipés de DAE et que les citoyens soient formés aux gestes de secours. Afin d’améliorer cette statistique et réduire le nombre de décès dus à une attaque cardiaque, le gouvernement français a adopté en Décembre 2018 le décret 2018-1186. Ce décret oblige les ERP de catégorie 1 à 5 à s’équiper d’un défibrillateur dans les 3 années à venir.

Le décret déjà actif pour les établissements pouvant recevoir plus de 300 personnes

Ce décret est entré en vigueur ce 1er Janvier 2020 et les ERP de catégorie 1, 2 et 3 doivent désormais bénéficier de la présence d’un défibrillateur au sein de leur établissement. Afin de pouvoir être opérationnels, le ou les DAE présents doivent être indiqués par une signalétique universelle et doivent être accessibles en permanence. Puisque l’accès à l’appareil est permanent, les établissements doivent également assurer la protection de leur défibrillateur afin de pouvoir l’utiliser si nécessaire. De plus, le décret impose une maintenance régulière du DAE, pour que ce dernier soit en parfait état de fonctionnement en cas d’arrêt cardiaque soudain. Le propriétaire du défibrillateur a cependant le choix dans la réalisation de la maintenance : elle peut être effectuée par le fabricant de l’appareil, par une entreprise proposant des offres de maintenance ou par le propriétaire du DAE lui-même (conformément aux conditions du code de la santé publique).

Une entrée en vigueur plus tardive pour les autres ERP

Si la présence d’un DAE n’est pour le moment obligatoire que dans les ERP de catégorie 1 à 3, les autres catégories d’établissement devront également s’équiper dans les années à venir afin de répondre au décret. Ainsi les dates d’entrée en vigueur sont les suivantes :

  • Le 1er Janvier 2021 au plus tard pour les ERP de catégorie 4 (capacité d’accueil inférieure à 300 personnes, hors ERP compris dans la catégorie 5).
  • Le 1er Janvier 2022 au plus tard pour les ERP de catégorie 5 (ERP disposant d’une capacité d’accueil n’atteignant pas les chiffres fixés par la réglementation de sécurité.) Tous les ERP de cette catégorie ne seront pas concernés par ce décret, seulement les établissements « à risque » de catégories 5 devront s’équiper d’un DAE. Il s’agit des structures d’accueil pour personnes handicapées, pour personnes âgées, des établissements de soins, des refuges de montagne ou hôtels-restaurants d’altitude, des gares , des établissement sportifs couverts ainsi que les salles polyvalentes.

Intervention défibrillateur DAE Philips sur une victime allongée au sol

Une avancée importante dans la prise en charge des victimes d’arrêt cardiaque

Ce décret représente un réel espoir de pouvoir réduire le nombre de décès par arrêt cardiaque en France qui s’élève aujourd’hui à 50.000 personnes par an. Selon la Fédération Française de Cardiologie, 70% des arrêts cardiaques se produisent devant témoin(s). On peut alors imaginer qu’avec des établissements équipés de défibrillateur, la prise en charge des victimes va être améliorée puisque les témoins pourront intervenir sans attendre. La prise en charge d’une victime par un témoin est composée de 3 « gestes qui sauvent », également appelée « chaîne de survie » :

  • Alerter : Le témoin prévient les secours en décrivant l’état de santé de la victime. Il est questionné par les secouristes et peut les informer du lieu précis où se trouve la victime.
  • Masser : Le témoin place la victime en position allongée sur le dos et masse le cœur de la victime à hauteur de 2 compressions par seconde.
  • Défibriller : Le DAE guide vocalement le témoin en lui expliquant ce qu’il faut faire étape par étape jusqu’à l’arrivée des secours.Afin de pouvoir être le plus efficace possibles, les DAE sont conçus pour être simples d’utilisation et sont ainsi utilisables également par les personnes peu formées.

 

AVF Biomedical vous propose les défibrillateurs Philips HS1 et Philips FRx, deux appareils fiable et faciles à utiliser. Nous proposons différents packs de défibrillation vous permettant de pouvoir vous équiper à petit prix, pour une utilisation intérieure et extérieure.